google-site-verification=nvW6BVy7rR_SEF--8F5aRcGmbYF43cAmlxgo4umZIkQ

 

 

LES VILLES NORMANDES AVANT 1940-1944 :

Le second conflit mondial constitue à bien des égards un tournant dans l’histoire des villes normandes par son effet de table rase : près des trois quarts du centre-ville de Caen, la quasi-totalité de celui du Havre, environ un tiers du centre de Rouen ont ainsi dû être réinventés à la Libération.

Au-delà d’une certaine nostalgie, la connaissance du tissu urbain d’avant-guerre apparaît essentielle dans la mesure où il résultait d’un long processus de sédimentation qui avait peu à peu façonné la ville au gré des réalités locales. Il n’est pas à exclure que l’avenir de nos villes passe en partie par la redécouverte de cette histoire urbaine que la Reconstruction, contrainte par l’urgence et pétrie d'un modernisme triomphant, a parfois négligée.